L’homme au centre de tout

Léonard de Vinci (1452 / 1519) : l’Homme de Vitruve

Traduction : L’homme doit apprendre dans sa GLOBALITE COMPLEXE (Edgar Morin) afin qu’il devienne le meilleur de lui-même

Mes différentes recherches scientifiques à ce jour sur l’être humain (cerveau, inconscient, mémoire, croyance, comportement…) me poussent à croire en une méthode singulière, révolutionnaire, humaniste, que je développe et que je nomme pour ma part MPP.

Oui, avant de penser football, il faut penser à l’enfant qui deviendra un homme, et à l’homme qui a une part d’enfant (enfouie) en lui (Vitor Frade).

Terminés les tours de terrain interminables, les exercices en fil indienne et les temps d’attente infinie, le travail (mot barbare pour le sport) analytique sans fin avec un ballon chacun pour passer derrière un plot ou dribler un mannequin inerte, le travail par cycles, ou découpages, ou saucissonnages, appelez le comme vous voulez.

Fini les séances ou l’on OBLIGE le joueur à…

Verbe CASTRATEUR, DESTRUCTEUR, DEMOLISEUR, DEPROGRAMATEUR, DEVASTATEUR…

Place AUX JEUX PERMANENTS sur la base du « TOUT TACTIQUE » afin de développer au maximum du maximum l’intelligence collective et la progression presque parfaite du joueur sur le plan de sa technique pure, comme le préconise les grands clubs portugais.

Début du XIX siècle ou l’Homme sera au centre de tout…

La méthode est plus forte que les hommes (nani)

lire article ci-dessous « Penser la globalité » :

Football : penser la globalité

 

 

 

 

Suivre ou partager sur les réseaux sociaux :